Donner de l’espoir grâce à un mouvement pour la justice alimentaire

Au début de la pandémie de COVID-19, InterFaith Works of Central New York a commencé à distribuer le lait excédentaire de l'American Dairy Association, ce qui a conduit à la création d'un vaste réseau de garde-manger qui soutient aujourd'hui 32 gardes-manger locaux.

Tout a commencé avec les livraisons de lait – “des litres et des litres de lait”.

Au début de la pandémie de COVID-19, l’American Dairy Association disposait d’un surplus de lait et avait besoin du soutien de la communauté pour le distribuer avant qu’il ne se détériore. Les organisateurs de l’ADA ont demandé de l’aide à l’organisation InterFaith Works du centre de l’État de New York.

personnes jardinage“Nous avons donc commencé à livrer du lait aux communautés religieuses – synagogues, mosquées, églises, églises noires et brunes – et comme bon nombre des programmes de nos agences étaient interrompus, nous avons eu le temps de livrer tout ce lait”, a déclaré l’évêque Colette Matthews-Carter, directrice du Centre El-Hindi pour le dialogue et l’action de la Fédération internationale des femmes (IFW). “C’était une énorme bénédiction pour les gens de notre communauté.

Après avoir constaté la réaction massive de la communauté, InterFaith Works a commencé à distribuer des boîtes de nourriture et un réseau de garde-manger a commencé à se former organiquement. Aujourd’hui, près de trois ans plus tard, l’IFW met en relation et aide à soutenir 32 garde-manger et partenaires locaux dans le cadre de son programme de justice alimentaire. Ce programme vise à fournir des aliments sains aux divers quartiers de Syracuse qui connaissent les taux les plus élevés de pauvreté et d’insécurité alimentaire.

Ce vaste réseau avait besoin d’une personne pour superviser les opérations quotidiennes afin de maximiser la portée et de garantir la poursuite de ce travail vital. Afin d’embaucher un coordinateur de la justice alimentaire, nous avons accordé à InterFaith Works une subvention communautaire de 50 000 dollars. Le coordinateur de la justice alimentaire organise des réunions mensuelles, établit un programme de plaidoyer législatif et aide les garde-manger à obtenir un soutien supplémentaire. Ils supervisent également deux jardins communautaires, dont l’un a été inauguré en juin 2024. L’organisation estime que l’année dernière, elle a pu distribuer plus de 30 000 sacs de nourriture aux familles de Syracuse.

Mme Matthews-Carter attribue le succès du programme aux associations partenaires qui, au fil des décennies, ont su gagner la confiance de la communauté. Il est parfois difficile de demander de l’aide, dit-elle, et faire la queue pour obtenir de la nourriture gratuite peut parfois sembler “déshumanisant” si cela n’est pas fait avec soin.

“Nos garde-manger se trouvent dans des espaces communautaires de confiance, dans des lieux où les gens se sentent en sécurité et où ils ont l’impression qu’il n’y a pas de jugement”, a déclaré Mme Matthews-Carter.

Cette prise en charge est au cœur de la mission globale d’InterFaith Work, qui consiste à “Affirmer la dignité”. Cet engagement en faveur de la dignité s’étend à leur travail en matière de justice alimentaire. Selon Mme Matthews-Carter, il est important que la nourriture soit adaptée à la culture et à la religion.

Près de 50 000 personnes dans le comté d’Onondaga vivent dans l’insécurité alimentaire en raison de facteurs économiques et d’un manque d’accès à la nourriture dans la communauté. Près de la moitié des enfants de Syracuse vivent dans la pauvreté, et avec l’inflation et les réductions du SNAP, le besoin d’accès à la nourriture s’accroît. Le terme “dessert alimentaire” est souvent utilisé pour décrire les quartiers qui n’ont pas accès à des options alimentaires abordables et saines en raison de l’absence d’épiceries à proximité. Certains défenseurs des droits de l’homme estiment que nous devrions plutôt utiliser le terme “apartheid alimentaire”, car il désigne plus précisément les injustices structurelles et les disparités en matière d’accès à l’alimentation auxquelles sont confrontées les communautés à faibles revenus et les communautés de couleur.

L’alimentation et la faim ne sont pas des questions isolées, mais font partie de problèmes systémiques plus vastes qui touchent tous les habitants de notre région.

Personnes se tenant ensemble devant un plat“Vous ne pouvez pas parler de la faim sans parler du logement, vous ne pouvez pas parler de la santé sans parler de l’alimentation”, a déclaré Qiana Williams, responsable de programme à la Community Foundation. “Ils sont donc tous interdépendants, car ce sont les éléments qui constituent le fondement de tout être humain. Les collaborations sont essentielles à la réussite de ce projet. Le fait qu’InterFaith Works ait galvanisé ces forces à travers les secteurs de la santé, de la faim et du logement, de manière tout à fait unique, est très puissant, car cela envoie le message aux personnes dans le besoin qu’il y a des gens qui se soucient d’elles, et qu’elles peuvent aller ici et être soutenues”.

Selon M. Williams, ce programme est en fin de compte une initiative visant à renforcer la réussite de l’infrastructure. Le coordinateur aide la communauté à se connecter et aide les petits garde-manger à se procurer de la nourriture, à demander une accréditation et à se réunir pour partager les meilleures pratiques.

La justice alimentaire et le plaidoyer continuent de prendre de l’ampleur dans l’État de Central York grâce à des organisations communautaires telles que la Syracuse-Onondaga Food Systems Alliance (SOFSA) et l’IFW. Mme Matthews-Carter a déclaré qu’il y avait encore du travail à faire. Elle s’attend à ce que la distribution de denrées alimentaires et la production communautaire de denrées alimentaires continuent de bénéficier d’un soutien.

“Je pense que le débat sur la justice alimentaire doit être approfondi au sein de notre communauté, a déclaré Mme Matthews-Carter. “Nous aimerions que les acteurs de la communauté, les communautés religieuses, les élus, les districts scolaires brisent leurs silos et se réunissent en tant que communauté pour s’assurer que nous disposons d’une alimentation adéquate et saine pour les générations futures.

Articles connexes

Blogs May 13, 2024

Des logements conçus pour répondre aux besoins du quartier de Syracuse

Katie Weaver, directrice du développement de A Tiny Home for Good, explique comment A Tiny ...

Non classifié(e) April 17, 2024

55 000 dollars de subventions accordées à des organisations à but non lucratif du comté de Cortland

Les candidats ont été invités à soumettre une "idée brillante" pour améliorer leur organisation à ...

Histoires March 19, 2024

Donner de manière transparente : Leyla Morgillo

Donner a toujours été intrinsèque à l'être de Leyla Morgillo, qu'il s'agisse de son temps ...

Blogs March 5, 2024

Un espace sûr pour les nouveaux Américains sourds afin de développer l'éducation, le leadership et les aptitudes à la vie quotidienne sans limitation.

Monu Chhetri, fondateur et PDG de Deaf New American Advocacy, Inc. explique comment sa participation ...

Publications March 5, 2024

Engagement collaboratif avec des partenaires à but non lucratif

Giving Voice Hiver 2024 : L'octroi de subventions est important

Histoires March 5, 2024

Ce qui se passe

Giving Voice Hiver 2024 : Ce qui se passe

Non classifié(e) February 15, 2024

Plus de 765 000 dollars distribués à des organisations locales à but non lucratif

La Central New York Community Foundation a récemment distribué 769 999 dollars de subventions à ...

Histoires February 12, 2024

Perspectives de dons : Susan et Michael Meath

L'initiative 5forCNY de la Community Foundation, qui invite les membres de la communauté à rendre ...

Blogs May 13, 2024

Des logements conçus pour répondre aux besoins du quartier de Syracuse

Katie Weaver, directrice du développement de A Tiny Home for Good, explique comment A Tiny ...

Non classifié(e) April 17, 2024

55 000 dollars de subventions accordées à des organisations à but non lucratif du comté de Cortland

Les candidats ont été invités à soumettre une "idée brillante" pour améliorer leur organisation à ...

Histoires March 19, 2024

Donner de manière transparente : Leyla Morgillo

Donner a toujours été intrinsèque à l'être de Leyla Morgillo, qu'il s'agisse de son temps ...

Blogs March 5, 2024

Un espace sûr pour les nouveaux Américains sourds afin de développer l'éducation, le leadership et les aptitudes à la vie quotidienne sans limitation.

Monu Chhetri, fondateur et PDG de Deaf New American Advocacy, Inc. explique comment sa participation ...

Publications March 5, 2024

Engagement collaboratif avec des partenaires à but non lucratif

Giving Voice Hiver 2024 : L'octroi de subventions est important

Histoires March 5, 2024

Ce qui se passe

Giving Voice Hiver 2024 : Ce qui se passe

Non classifié(e) February 15, 2024

Plus de 765 000 dollars distribués à des organisations locales à but non lucratif

La Central New York Community Foundation a récemment distribué 769 999 dollars de subventions à ...

Histoires February 12, 2024

Perspectives de dons : Susan et Michael Meath

L'initiative 5forCNY de la Community Foundation, qui invite les membres de la communauté à rendre ...

Voir plus